mardi 20 novembre 2018

Votre annonce ici

Votre annonce ici

Vous souhaitez publier votre...

Annonces

Le 15 août : la journée des toros - Novillada piquée

Journée de clôture de la feria de Béziers, le 15 août permet de découvrir deux spectacles tauromachiques qui ont chacun leur particularité. En fin de matinée, c’est une novillada piquée, de l’élevage de Robert Margé qui sera opposée à trois jeunes toreros, des novilleros en fait, dont le jeune biterrois qui débute ce jour même dans la discipline, Carlos Olsina.

Les novillos sont des taureaux ayant passé trois ans, parfois proche de quatre, mais ne sont pas considérés comme des taureaux adultes. Légèrement plus petits en gabarit que leurs aînés, ils sont surtout différents par le comportement en piste. Un novillo se montre beaucoup plus mobile, et peut permettre, relativement souvent, de livrer une tauromachie plus spectaculaire.

Les toreros sont originaires d’Amérique du Sud, avec le Vénézuélien, Jésus Enrique Colombo, âgé de 20 ans, de Nîmes, avec Adrien Salenc. Carlos Olcina, natif de Béziers et un pur produit de l’école taurine de cette ville.

On peut espérer beaucoup de cette novillada, surtout après l’épisode que l’on peut qualifier de calamiteux du retour des Victorino Martin de la veille. Avec les taureaux de l’élevage de Robert Margé, sur lesquels veille son Majoral, qui n’est autre que son fils, Olivier Margé, on peut avoir une certitude pour ce qui concerne la magnifique présentation de ce bétail. Issu d’une sélection qui a commencé il y a maintenant 25 ans, associant des taureaux piquants comme les Cebada Cago, et des partenaires propices à l’expression artistique, comme les Santiago Domecq et les Nunez del Cuvillo.

Le mayoral, Olivier Margé verra combattre ses taureaux en piste. De leur comportement dépendront les sélections futures de l’élevage.

Présentés en novillada avec picador, les pensionnaires de la ganaderia des Monteilles ont rarement déçu. On peut supposer que face à de telles adversaires, le jeune biterrois qui commence effectivement sa carrière de professionnel aura tout à prouver ce qui devrait motiver ses partenaires de cartel également.

Cela peut donner un très beau spectacle, et dans la longue histoire des corridas du 15 août, la novillada du matin a très souvent été un grand moment de tauromachie.

» Cliquez ici pour voir la programmation des Arènes de Béziers

Bruno Modica

Bruno Modica est agrégé d'Histoire enseignant au lycée Henri IV de Béziers. Passionné de corridas, il intervient souvent aux arènes en tant que photographe taurin et fait profiter Béziers-Infos de sa vaste culture sur le sujet.