dimanche 20 septembre 2020

Votre annonce ici

Votre annonce ici

Vous souhaitez publier votre...

Annonces

Balade en forêt des écrivains combattants

Récit d'une belle journée de mai.

"La Forêt des Ecrivains Combattants est un lieu rare mais il n'est préservé et renouvelé que par nos regards et nos actes de randonneurs, de visiteurs et d'amoureux de la Forêt". Jacques BONNET

Accès à la forêt des écrivains combattants

Cars et bus

Pour monter à la Forêt des Écrivains Combattants, passer par le col de la Pierre Plantée puis au col de Madale, vers Combes toujours sur la D 180 .
En effet, l'accès depuis la mairie de Lamalou les bains, à hauteur du hameau de Villecelle, ne permet pas le passage de véhicule long.

Véhicules légers

l'accès peut se faire, au choix :

  • soit par le Poujol sur Orb, Combes, le col des Princes, la clinique Saint Vital...
  • soit par Lamalou les bains, Villecelle, le col des Princes....
  • soit par Hérépian, le col de la Pierre Plantée, col de Madale....
  • soit Saint gervais, le col de la Pierre Plantée, le col de Madale...
  • soit par L'espinouse, Douch, Rosis, le col de Madale.....

Cette balade avait pour objectif de donner aux participants des yeux fertiles sur les lieux parcourus. C’est-à-dire de révéler, à travers un paysage, une vieille baraque ou un coin de forêt, une histoire et une époque. Celle de la résistance au régime de Vichy et à l’occupant nazi et, plus précisément, du maquis Bir-Hakeim, créé en 1942
Ce Maquis célèbre pour son audace, sa mobilité, sa forte structuration militaire mais aussi pour les tragédies qui ont émaillé son histoire. Jacques Bonnet, notre conteur et auteur, conduisait la balade. Originaire de Lamalou, professeur de mathématiques ( à Sète) retraité, il a mêlé les récits* de son enfance aux récits de l’Histoire, car dans la réalité les deux se sont mêlés.

Nous avions rendez vous à 9h sur le parking de la clinique de Saint-Vital, au dessus de Combes, petit village Héraultais de 300 âmes, d’où nous sommes partis pour la Forêt domaniale des « Ecrivains combattants » sur le massif montagneux du Caroux-Espinouse avec ses stèles et ses points de vue, le col de Madale, l’ancienne colonie des pupilles et l’église sainte Marie de Douch, le col de l’Ourtigas… Au total, 560 noms d’écrivains figurent sur les inscriptions dans la forêt. Ce parcours a une signification : partir du récit sur la résistance dans ce petit pays délimité par Bédarieux, Saint-Pons, l’Espinouse et le bassin minier, et du récit sur le passage du maquis Bir-Hakeim en ces lieux pour essayer de ressaisir l’Histoire plus générale.
A partir de chaque station il y avait de petites marches à pieds de quelques centaines de mètres. Pas de grosse randonnée, la balade était à la portée de tous.
Faire cette balade, c’est ainsi réentendre les mots de ceux qui aimaient la vie à en mourir. C’est redécouvrir le rôle des femmes dans la Résistance ; et aussi celui des étrangers : voir la présence dans et aux côtés du maquis « Bir-Hakeim » de combattants venus de partout, et notamment d’un maquis dirigé par des antifascistes allemands.

Un Pique-nique avec un repas tiré du sac nous a ensuite tous réuni où notre narrateur à continué à nous raconter les affres de ces combattants qui ont aidé par leurs actions à libérer cette belle région mais qui y ont laissé tant des leurs. Après cette balade historique dans cette magnifique forêt, on ne peut pas s’empêcher de penser que sans ces courageux résistants connus ou inconnus, nous ne serions peut être pas là…

En fin de journée Jacques Bonnet nous a présenté ses livres * « Ici j’ai tant marché » (où sont rassemblés 14 lieux ou récits concernant les hauts cantons de l’Hérault, dont un texte sur Bir Hakeim) « Les Beaux compagnons », « Le cheval Cabré » « la folie de Jérôme Cardan », « la longue route de Jacob ben Ezra »

Georges Cantin

Pour en savoir plus : » visiter le blog des Amis de la forêt des écrivains combattants